Je savais déjà que cela posait problème, mais en regardant les chiffres c'est juste hallucinant.

La fabrication de batteries lithium-ion émet entre 150 et 200kg d'équivalent CO2 par kWh de batterie [1]

Une voiture électrique en a environ 100kWh, donc 15 tonnes de CO2e juste pour *fabriquer* les batteries. Cela équivaut à plus de 100 000km avec une voiture essence.

Et les batteries sont à remplacer tous les 3 ans !

Je rate quelque chose ou on marche sur la tête ?

[1] ivl.se/download/18.5922281715b

@youen

Oui tu rate quelque chose.
Tu ne considères pas la question dans son ensemble.

Ça ne sert à rien de se concentrer sur un unique composant d'un véhicule, il faut faire la comparaison sur le cycle de vie complet. Et là, le véhicule électrique devient plus intéressant que le véhicule thermique :

ademe.fr/sites/default/files/a

Il faut aussi prendre en compte le potentiel de diminution de l'impact environnemental qui est bien plus grand pour l'électrique que pour le thermique.

@Torrone Quand avec un seul composant on démontre déjà que l'impact dépasse un autre type de véhicule, ça ne sert à rien d'aller plus loin...

Cela dit, le rapport de l'IVL ne semble pas faire consensus.

D'autre part, les batteries pour voiture seraient à remplacer moins souvent (?)

Du coup certaines études de cycle de vie indiquent un gain de 50% pour les VE.
ucsusa.org/sites/default/files

Mais ils n'utilisent pas ce chiffre de 150kgCO2e/kWh

*Si* ce chiffre est exact, ça remet tout en cause.

@youen

Ça change tous les ans tellement cette technologie évolue vite.
Mais déjà en 2012 le véhicule électrique avait un intérêt si bien utilisé (cf rapport de l'ADEM). En 2018 l'intérêt est encore plus grand et et 2025 l'avantage sera encore plus évidant qu'aujourd'hui.

@Torrone Le rapport de l'IVL est de 2017. Il est peut-être complètement faux cela dit... Ou peut-être pas.

@youen

Le rapport de l'IVL ne parle que des batteries.
On ne peut rien en conclure pour le véhicule complet à partir de cet unique composant.
Seul une étude sur le cycle de vie complet du véhicule est pertinente pour comparer avec un véhicule thermique comme tu essayais de le faire.

@Torrone Je ne comprend pas ta logique. Si les batteries seules dépassent le total d'émissions qu'on cible, que veux tu trouver en AJOUTANT le reste du cycle de vie ?

@youen

Tu compares des choses incomparable. D'un côté le cycle de vie complet d'une batterie et de l'autre ce qu'émet un véhicule thermique en roulant.

Prend le cycle de vie complet de chaque côté ça ne donnera pas du tout la même chose.

Surtout que dans le cas de l'électrique tu dois pas en ajouter mais au contraire soustraire, la deuxième vie de la batterie (qui existe contrairement à ce que dit le rapport IVL) et les minimum 50% de la masse de la batterie recyclé (obligatoire).

@Torrone Ah, OK, effectivement, si tu supposes qu'on peut gagner quelque chose en recyclant les batteries.

De ce que j'ai lu, on peut économiser sur certaines matières premières (métaux, terres rares), mais là je parle d'émissions de GES, et je doute qu'on gagne grand chose sur ce point avec le recyclage. Néanmoins, je suis preneur si tu as des sources qui indiquent que si.

@youen

Non, ce n'est pas ça.

Tu ne prends en compte qu'une infime partie des émissions pour un véhicule thermique en oubliant tout ce qui ne concerne pas le carburant brûlé alors que tu en prends trop en compte pour le véhicule électrique en imputant des émissions qui ne concerne pas l'usage dans le véhicule lui-même (deuxième vie des batteries d'occasion).

Quand au recyclage, ça fait bien baisser les émissions puisque l'on a pas besoin d'extraire, raffiner, transporter, etc.

@Torrone Le recyclage consomme aussi de l'énergie.

Pour le cycle de vie des véhicules thermiques ça tourne autour de 14t de CO2e, dont 10t pour le carburant (y compris son extraction, raffinage et transport).

C'est pour ça que je dis que 15t pour les batteries c'est déjà "game over", pas la peine d'évaluer le reste. Par contre cette estimation de 15t est à confirmer, je n'ai pas de certitude à ce stade.

Quelle seconde vie pour ces batteries en dehors du recyclage ?

@Torrone erratum (j'ai pas pris le temps de refaire les calculs et sourcer mes chiffres, désolé) :

voiture thermique (200000km) : 4t fabrication + 20t (carburant, y compris extraction, raffinage et transport) => 24t

voiture électrique (batterie 40kWh, 200000km, 16 ans) : 2x 6t batteries, 3t reste du véhicule, 2.5t énergie (75% nucléaire) => 17.5t (gain de 27%)

Basé sur la fourchette basse de l'étude IVL (150kgCO2e/kWh de batterie). Chiffres pour ordre de grandeur, pas précis.

@Torrone Donc même en tablant sur une petite voiture à faible autonomie, on ne gagne "que" 30%.

Ce n'est toujours pas assez.

Il y a sans doute quelque chose à faire entre le vélo électrique (0.5kWh) et la voiture électrique (40 à 100kWh).

Il y a déjà le vélo cargo ; on peut imaginer aller un peu plus loin avec des véhicules de 100kg qui roulent à 40km/h en pointe. Ça résoudrait pas mal de problèmes logistiques tout en étant 10 ou 20 fois moins polluants que les voitures actuelles

Follow

@youen

30% c'est mieux que rien.
Surtout qu'il est possible d'agir pour réduire les émissions lors que la fabrication et de la production d’électricité, qui sont très localisées.

À l'inverse, en thermique, ça impose de dépolluer sur chaque véhicule produit. Le dieselgate à démontré les limites économique et technologique de cette stratégie. Impossible d'aller beaucoup plus loin.

Quand aux usages, oui ils doivent changer, mais la voiture reste indispensable dans de nombreux cas.

· · Web · 1 · 0 · 0

@Torrone Je n'ai jamais dit que le thermique était mieux. En l'état, les deux technologies sont mauvaises.

Il faut qu'on divise nos émissions globales par 4. La voiture en représente actuellement ~25%, on ne peut pas faire l'impasse dessus.

Pourquoi se contenter d'un tiers de solution au problème ?

On a des solutions immédiatement disponibles : le train (10 fois moins d'émissions) et le vélo (30 fois moins). On peut largement améliorer le train pour atténuer ses inconvénients.

@youen

Le train et le vélo ne peuvent remplacer en totalité la voiture aujourd'hui.

Pour les trajets où la voiture reste indispensable, il vaut mieux polluer 30% de moins aujourd'hui (et certainement encore moins demain) que de persévérer avec le thermique.

Ce n'est pas que question de "se contenter d'un tiers", c'est une question de pragmatisme.

@Torrone Je ne suis pas d'accord avec l'argument "de toute façon la voiture est indispensable, on ne peut donc pas s'en dispenser".

Je ne suis pas non plus d'accord avec l'argument "pragmatique" d'ignorer largement les recommendations du GIEC, comme par exemple limiter le réchauffement à 2 degrés.

Mais bon, voilà, j'ai exposé mon point de vue et toi aussi (et je t'en remercie) ; la discussion s'arrête ici pour moi sur ce sujet.

Sign in to participate in the conversation
Mastodon Racing

Mastodon Racing

🇬🇧 Mastodon Racing is a federate instance of the fediverse (OStatus & ActivityPub) mainly dedicated to Motorsports and tech. Whether you are passionate or not about motorsports, you will always be welcome on this forum, any type of subject is accepted (news, politics, fiction, science, culture, etc.). Moderation is done in English or French.

🇫🇷 Mastodon Racing est une instance fédérée du fediverse (OStatus & ActivityPub) principalement dédiée aux Sports Mécaniques et nouvelles technologies. Que vous soyez passionné·e ou non de sports mécaniques, vous êtes bienvenue sur cette instance, tout type de sujet y est accepté (actualité, politique, fiction, science, culture, etc.). La modération se fait en anglais ou en français.

Since April 18, 2017